Skip to content

New management : Holacracy

janvier 19, 2013

See on Scoop.itLes chiffres et les Etres

Jean-claude Zaugg‘s insight:

Les organisations conventionnelles demandent à leurs managers d’être des surhommes, capables d’intégrer et d’aligner l’organisation. C’est devenu illusoire. Le monde change trop vite, il est trop incertain, et complexe, dans un système interdépendant qui doit tenir compte des individualités. L’Holacracy, elle, développe les capacités de l’organisation (et non de quelques surhommes) à travers la gouvernance qui travaille sur l’organisation, vue comme un être vivant, et le dimensionne au fur et à mesure.

Dans les organisations conventionnelles, c’est le mode « je planifie et je contrôle » qui prévaut, ce qui empêche l’agilité. L’organisation doit passer à un mode « je ressens et j’ajuste ». un frein ? Trop de jeux politiques et des choses faites par à-coups. Le modèle actuel ne bouge pas. L’Holacracy amène une évolution permanente de la structure de l’organisation qui s’adapte à la réalité et apporte l’agilité.

See on www.unspecial.org

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :